Journée Mondiale de la Prématurité 2015

Depuis 2009, tous les 17 novembre se déroule la Journée Mondiale de la Prématurité à l’initiative de l’association SOS Préma. Cette journée internationale a pour vocation de parler des naissances prématurées afin d’améliorer la prévention de la prématurité, mais surtout la prise en charge des familles qui la vivent.

A cette occasion, le CHU de Caen organisait ce mercredi une manifestation avec le soutien des associations régionales : stands d’informations sur la prématurité bien sûr, mais aussi expositions de photos d’anciens prémas devenus grands, et d’ouvrages de bénévoles gracieusement offert aux bébés prématurés durant leur séjour au service de néonatalogie.

En effet, entre le réseau de tricoteuses animé par la correspondante locale de SOS Préma, Isabelle MONNET, et l’association BébéQuilts de Basse-Normandie, présidée par Madame ALBERTEAU, nos petits prémas caennais sont bien entourés…

Toutes les personnes touchées par la prématurité connaissent l’association SOS Préma. Elle est présente dans bon nombre de services de néonatalogie en France, et oeuvre au niveau national à la sensibilisation des pouvoirs publics en soutenant par exemple la mise en place de la loi sur l’allongement du congé maternité pour les naissances prématurées (mars 2006). A Caen, leur correspondante locale organise, en plus du réseau des tricoteuses qui réalise de la layette, un café-parent une fois par mois pour échanger sur son expérience de la prématurité entre parents. Sans oublier, le ‘Cross des Conquérants’  (fin mai) où sont invités tous les anciens prémas avec leurs parents à effectuer selon l’âge, ou des petits parcours de motricité, ou des petites courses, et à partager un goûter..

Quant à l’association BébéQuilts de Basse-Normandie basée à Lisieux, elle confectionne et offre environ 150 plaids par an depuis 2002. Quand on pense qu’il faut entre 80 et 100 heures de travail pour en faire 1 !!! Ces ouvrages jouent plusieurs rôles auprès des bébés et de leurs parents. Les teintes vives et contrastées favoriseraient la stimulation mentale de l’enfant tout en apportant aux parents gaieté et réconfort. Ce plaid peut être utilisé de différentes manières : pour protéger le bébé de la lumière vive en le posant sur la couveuse, ou en peau à peau pour le réchauffer. Dans tous les cas, il le suivra à la maison et restera une preuve indéniable de cette belle solidarité !

BulBille tricote pour les bébés prématurés !

Il y a quelques semaines une maman comme les autres lançait l’opération ‘Des plaids pour les prématurés 2015 ‘. La volonté de Caroline, l’instigatrice de ce projet, est de récolter un maximum de petits carrés  tricotés de 10×10 cm. Puis de les assembler afin de réaliser de jolis plaids qu’elle déposera ensuite dans les centres de néonatalogie les plus proches de chez elle à l’intention des parents de bébés prématurés.

Afin de soutenir cette belle initiative, BulBille sort ses aiguilles, et aujourd’hui déjà 7 carrés sont tricotés… Si vous souhaitez vous joindre à nous, les consignes sont simples : bleu, rose ou blanc, peu importe tant que les fils utilisés sont majoritairement en acrylique afin d’éviter tout risque d’allergie, et les carrés finis doivent mesurer 10 cm de cotés. Pour plus d’informations, rendez-vous sur la page Facebook ‘des plaids pour les prématurés‘. La date limite d’envoie des carrés est le 30 novembre. Alors par ce triste week-end de novembre, pourquoi ne pas mettre à profit votre temps  et tricoter pour offrir un joli cadeau tout chaud à des bébés nés trop tôt ?

Pour celles et ceux qui le souhaitent, des explications de tricots sont disponibles sur le Pinterest de BulBille

Tous à nos aiguilles !!!

Les tendances prénoms 2016

Ce mois-ci, comme chaque octobre, est paru l’Officiel des Prénoms 2016 aux éditions First. Ce guide de référence répertorie plus de 12 000 prénoms, en en donnant l’origine et la signification, et établie le palmarès des prénoms préférés des nouveaux parents en 2015.

Cette année, petite révolution chez les filles ! Le prénom Emma, en tête de liste depuis 10 ans, est rétrogradé à la seconde place au profit de Louise, (8ème l’année dernière). A la suite, on retrouve les incontournables Chloé, Lola et Inès, déjà présentes au top 5 l’an passé.

Chez les garçons, c’est Léo qui monte sur la première marche du podium, suivi de Gabriel et Adam (13ème l’an dernier). Nathan et Lucas, les 2 prénoms les plus donnés ces dernières années, redescendent quant à eux respectivement à la 9ème et 6ème place du classement. A la 4ème et 5ème place, on retrouve Timéo et Raphaël.

 

Mais quelles sont les grandes tendances pour choisir le prénom de son futur bébé cette année ?

Incontestablement, la mode est aux prénoms courts de 2 syllabes. On en dénombre pas moins de 17 pour les filles et 16 pour les garçons dans le top 20.

Coté sonorité, pas de doute ! Misez sur le A pour une petite fille. Près de la moitié des prénoms féminins du top 20 finissent par cette voyelle comme Sarah, Lena, ou Mila. Vous noterez que le L est très présent aussi ! Chez les garçons, bien que moins marquée, la préférence va aux prénoms se finissant par un O, comme Timéo, Enzo ou Théo.

Coté inspiration, les vieux prénoms français un peu rétro sont toujours aussi appréciés : la première place de Louise en est la preuve flagrante, sans oublier Juliette, Anna, Hugo, Jules ou encore Gabin également dans le top 20.

Autres tendances : pour les petits garçons en particulier les prénoms bibliques, emprunt de sagesse, font leur retour, comme l’indique Gabriel et Adam à la 2ème et 3ème place cette année. Quant aux filles, les parents se tournent à nouveau vers les noms de fleurs pour des prénoms tout en fraîcheur tel Rose, Lily, Violette ou Capucine.

Enfin une autre catégorie se démarque : les prénoms d’origine anglaise, élégants et affirmés. Alors pourquoi pas Grâce, Amy, Eleanor ou Abygail si c’est une fille, ou bien Ethan, Liam, Connor ou Eliot si c’est un garçon ?

Le don de lait maternel

Avec la semaine de l’allaitement qui se termine ce weekend, le sujet d’aujourd’hui été tout trouvé. Mais au lieu d’aborder le thème de cette année ‘allaitement et travail’, je souhaite mettre en lumière une pratique encore peu connue et qui dans le monde de la prématurité nous touche de près : le don de lait maternel.

Plusieurs études le prouvent, le lait maternel a des propriétés anti-infectieuses et nutritionnelles qui aident notamment à la maturation des intestins et au développement cognitif des bébés prématurés. Or après un accouchement prématuré, toutes les mamans ne sont pas en capacité d’allaiter leur nouveau-né. Et quand cela est possible il faut tout de même attendre que le lait soit analysé avant de le donner au bébé, d’où le recours au lait d’une donneuse collecté par les lactariums.

Le lactarium est un établissement qui s’occupe donc de la collecte mais aussi du traitement, de la conservation et de la distribution du lait aux bébés qui en ont besoin. Ils sont également des centres d’informations sur l’allaitement maternel en général. Il en existe 19 en France, souvent associés aux Centres Hospitaliers Universitaires.

Toutes les mamans sont susceptibles de pouvoir donner leur lait, cependant comme pour tout don, les futures donneuses devront effectuer une prise de sang et une analyse de leur lait sera réalisée régulièrement. Le don de lait peut se faire de la naissance du bébé à ses 6 mois car après le lait, moins riche, devient moins adapté aux besoins des bébés prématurés.

Dans la pratique, le lactarium fournit  le matériel nécessaire, mais la donneuse doit posséder un congélateur pour conserver le lait le temps que la collectrice passe le récupérer. Car oui, point important ! La donneuse n’a pas à se déplacer. Une personne vient à son domicile à intervalle régulier pour collecter son don  et lui prodiguer des conseils si besoin. Arrivé au lactarium, le lait recueilli est analysé, pasteurisé et congelé, voir lyophilisé selon les demandes, avant d’être redistribué dans les services de néonatalogie.

Si vous êtes intéressée par ce geste généreux, rendez-vous sur le site des lactariums de France pour plus d’informations et les coordonnées du lactarium le plus proche de chez vous….

Les Maternelles: ” Bébé prématuré, parents prématurés ? “

Ce matin l’émission Les Maternelles sur France 5 dédiait son dossier à la prématurité et plus particulièrement à la naissance du lien entre parents et bébé prématuré. Éclairées par Christine Albert, psychologue en néonatologie au CHU de Caen, Sidonie Bonnec et Nathalie Le Breton ont abordé, avec le témoignage d’une maman et d’un papa de bébé prématuré, les difficultés à se projeter dans le rôle de parents lorsque son enfant naît trop tôt.
Par ce biais, il a aussi été question de la place des parents auprès de leur enfant dans les services de néonatologie, qui grâce aux pratiques du NIDCAP est de plus en plus importante. Le bénéfice est double : les parents participant ainsi aux soins quotidiens de leur bébé, le lien parents/enfant se renforce et le bien-être du bébé s’accroît…
Une jolie émission, sobre et juste que je vous invite à voir sur www.france5.fr/emissions/les-maternelles .

Quand mon enfant sera grand, il sera Président !

Et pourquoi pas ? Tous les parents imaginent l’avenir de leur enfant dès leur plus jeune âge et ambitionnent de grandes choses pour eux. Cependant dans les circonstances particulières d’une naissance prématurée, il est difficile de se projeter plus loin que la prochaine visite du médecin …
Mais connaissez-vous le point commun entre Winston Churchill, 1er ministre anglais en 1940 puis en 1951, Albert Einstein, Prix Nobel de physique en 1921 et Steevie Wonder, détenteur de 25 Grammy Award ? Ils sont nés prématurément.
Comme eux, beaucoup de personnes célèbres sont d’anciens prémas, ce qui ne les a pas empêché de laisser leurs empreintes, par leur talent ou leur intelligence, dans de nombreux et très différents domaines. Ainsi l’auteur des ‘demoiselles d’Avignon’ , Pablo Picasso ou l’impressionniste Auguste Renoir pour les peintres, le stratège militaire et empereur Napoléon Bonaparte, ou encore la délicate danseuse étoile du ballet impérial russe, Anna Pavlova. Parmi nos contemporains, on trouve Gilbert Montagné, musicien et chanteur décoré de l’Ordre du Mérite en 2011 né à 6 mois de grossesse, la comédienne et ex-femme de Tom Cruise, Katie Holmes prématurée de 2 mois, et l’inoubliable interprète de ‘Dirty Dancing’, Patrick Swayze né avec 6 semaines d’avance.
Alors qui vous dit que votre bébé prématuré ne deviendra pas Président ? Certainement pas le 32e Président des Etats-Unis Franklin D Roosevelt

Mot de la Créatrice

La première image qui nous vient lorsqu’on nous parle de bébé prématuré est celle d’un nouveau-né frêle en couveuse, branché à tout un tas de machines bien plus grosses que lui et ce que l’on ait ou pas vécu la situation.
Pour avoir été spectatrice de cette scène, on est happé par cet appareillage imposant et bruyant, à tel point qu’on oublierait presque de regarder ce petit bébé et de profiter de sa présence. Cet univers hyper médicalisé nous empêche parfois de voir que cet enfant est un ‘bébé avant tout’, que l’on peut habiller, baigner, câliner…
Voilà pourquoi dans ce Blog, il ne sera pas question de médecine à proprement parlé. Je souhaite au travers de mes prochains articles partager avec vous des infos, l’actualité de Bulbille, bien sûr, ainsi que celle de différents acteurs qui œuvrent dans le domaine de la prématurité mais avec un peu de légèreté…

Alors bienvenue sur le Bul’Blog !